Comment faut-il utiliser les Huiles essentielles ?

Les huiles essentielles possèdent de nombreuses vertus. Efficaces contres plusieurs maux, ces produits agissent également sur le système immunitaire. Leur utilisation requiert pourtant de la prudence, car elles sont puissantes.

Conseils d’utilisation des huiles essentielles

Certaines huiles essentielles permettent une utilisation par voie interne. Ce mode d’emploi promet d’ailleurs davantage d’efficacité. Cependant, il y a toujours le souci lié à une éventuelle toxicité des composants du produit utilisé. C’est pourquoi il est recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de choisir ce mode d’administration. La prise de ces huiles par voie interne doit aussi se faire avec le support approprié. Il est possible de les diluer dans du sirop d’agave, du miel ou de l’huile végétale. Certains l’associent avec quelque chose à avaler comme un bout de pain. Il existe également des gélules aux huiles essentielles. Ce sont pourtant des produits complexes que seuls les experts en santé peuvent réaliser. Pour éviter les risques, les sujets fragiles devraient alors privilégier les voies respiratoire et/ou cutanée. Cette catégorie d’utilisateurs regroupe les enfants et les femmes enceintes. La prise d’huile essentielle par voie interne est d’ailleurs déconseillée chez l’enfant de moins de 3 ans. Sauf avis médical, ce conseil reste valide pour les enfants de moins de 6 ans. Les personnes sensibles, diagnostiquées asthmatiques ou épileptiques doivent aussi prendre conscience des risques liés à l’utilisation de ces huiles. Quant aux sujets allergiques, ceux-ci doivent s’abstenir d’utiliser l’huile essentielle en aérosol.

À propos des dosages

Un excès en dosage pour la prise par voie interne d’huiles essentielles est une source potentielle d'intoxication. Cela peut également provoquer une brûlure des muqueuses. C’est pourquoi il faut prendre le temps de bien lire la notice avant toute utilisation. Même dilués, le risque persiste toujours avec ces produits en cas d’erreur. L’utilisateur s’expose à des risques de brûlures cutanées ou des irritations en cas de mauvaise dilution. Il faut savoir aussi qu’il est inutile d’augmenter les doses préconisées pour avoir du résultat pour le traitement. S’il le faut, il ne faut pas hésiter à utiliser un codigoutte pour pouvoir doser correctement le produit. Quant à la durée du traitement, cela dépend du type d’huile employé ainsi que le mal à traiter. Notez simplement que certaines huiles ne sont pas propices pour une utilisation sur le long terme. Bref, le respect du dosage préconisé garantit une utilisation sans risque de ces produits. Pour les sujets fragiles comme les femmes enceintes, il faut se renseigner également sur les contre-indications particulières. Les huiles essentielles ne peuvent d’ailleurs être utilisées qu’après le 4e mois de grossesse.

Bon à savoir avec les huiles essentielles

La plupart des huiles essentielles peuvent se conserver environ 3 ou 4 ans après déballage du produit. Cette durée de conservation exceptionnelle concerne le plus souvent les produits proposés dans du flacon ambré. Toutefois, il est essentiel de mettre l’huile à l’abri de la lumière pour une meilleure conservation. Les huiles essentielles sont également sensibles à l’écart des températures. Si le produit date de plus de 5 ans, il vaut mieux l’utiliser comme parfum. Ce délai ne convient plus pour une utilisation en aromathérapie. En outre, sachez qu’il existe quelques astuces permettant de savoir si l’huile essentielle est encore bonne. La première consiste à observer sa couleur. Si celle-ci s’est assombrie, l’huile a alors subi des transformations. Une huile fluide devenue visqueuse est également mauvais signe. De même, tout changement au niveau de l’odeur devrait alerter l’utilisateur. Après utilisation, prenez garde évidemment à bien fermer le flacon. L’huile essentielle est en effet un produit très volatil, contrairement aux huiles grasses. Enfermez-le dans un aromathèque ou une boite en bois pour prévenir tout risque. Par ailleurs, il faut tenir l’huile hors de la portée des enfants. Enfin, concernant l’application de ces huiles, il faut éviter toute projection dans l’œil ou le nez. Elles ne doivent pas non plus être appliquées sur les muqueuses vaginales ou anales. En cas d’incident, il faut rincer la partie touchée avec de l’huile végétale. En effet, l’eau n’est pas appropriée pour cette opération, car elle ne se mélange pas avec les huiles essentielles.

Nos recommandations

Produit ajouté à ma liste de souhait
Produit ajouté à la comparaison

Le site naturel.net utilise des cookies. Si vous poursuivez la navigation sur ce site, vous acceptez leurs utilisations.